Lorsque l’on débute un blog, dans un monde idéal, tout est clair comme de l’eau de roche. On s’est posé les bonnes questions et (l’on pense que) l’on y a trouvé des réponses. Quel est mon objectif premier? Quels sont les sujets/thématiques que j’aimerais aborder? Qui est mon public-cible? Dans quelle langue vais-je écrire?

Bon, à se poser trop de questions on finit par ne rien faire et ne jamais se lancer. Mes attentes étant somme toute relatives et modestes, je n’ai pas ressenti le besoin d’avoir un plan d’action à moyen et long terme. J’ai juste décidé d’écrire, d’acheter un nom de domaine et de créer un compte sur Instagram et Facebook.

Ma première idée était d’aborder des événements du quotidien en anglais. J’ai déjà un blog de cuisine en français et j’aime l’utilisation des mots et tournures de phrases anglo-saxonnes. J’avais envie/besoin d’un espace de liberté loin du monde culinaire où je pourrais parler de tout et de rien sans embêter les personnes qui me suivent pour les recettes que je propose.

Seulement voila, écrire me poursuit depuis des années, c’est une activité que j’apprécie tout particulièrement et après près de 3 mois de  vie de ce blog (peu fourni je vous l’accorde), je me rends compte que je me suis peut-être fourvoyée dans mon choix de langue.

J’ai de nombreux amis qui ne parlent pas un mot de français, qui ne pourraient donc pas comprendre ce que j’écris si je venais à changer. Il en va de même pour l’anglais même si c’est plus limité.

Autant j’aime parler et écrire en anglais, autant je me rends compte que mon identité de francophone est plus forte, que j’écrirais peut-être plus si je le faisais dans ma langue maternelle.

Dans les jours/semaines qui viennent je vais donc tester, réévaluer mon blog, voir s’il y a moyen de garder les deux langues, de proposer certains articles en anglais et d’autres en français. Pour débuter, je vais tout simplement créer une nouvelle catégorie “En français dans le texte”.

Les langues ont cela de magique qu’à certaines situations l’une convient mieux qu’une autre, les mots existants pour décrire un ressenti sont plus justes, plus forts, plus nombreux en fonction des sujets abordés.

Ma décision n’est pas encore arrêtée, je vais probablement faire de nombreux va-et-vient, cela donnera sans doute un aspect brouillon à mon blog qui reflètera mon état d’esprit!

Français or English ou les deux?